Les monnaies sont des objets dont l’origine remonte à l’Antiquité, dès l’époque où les sociétés humaines ont souhaité développer les échanges économiques.

Le domaine de la numismatique est ainsi très vaste. Pour vous permettre de trouver rapidement les thèmes qui vous intéressent, nous avons organisé ce Mag’ en plusieurs rubriques : depuis la Grèce antique, berceau de la monnaie métallique jusqu’aux billets, monnaie fiduciaire.

Billets

Le billet est très pratique pour transporter de grosses sommes.
Son invention est ancienne : elle a eu lieu dès le 11° siècle en Chine, pays qui utilisait principalement de la monnaie de cuivre. En Occident, les précurseurs sont la Suède et l’Angleterre au 17° siècle.

Les désastreuses expériences de la Banque Law et des assignats révolutionnaires discréditent le papier-monnaie en France. Son usage reste très restreint pendant le 19° siècle, le grand public préférant les pièces d’or et d’argent. La Grande Guerre oblige les pays belligérants à imposer le cours forcé des billets de banque.

Progressivement au cours du 20° siècle, tous les pays abandonnent la possibilité de convertir leurs billets en métal précieux.

Lire les articles de la section > Billets (1)

Islam

Faisant la synthèse des systèmes monétaires byzantin et perse sassanide, les musulmans développent un monnayage fondé sur le bimétallique : dirhem d’argent et dinar d’or. Ces monnaies portent toutes la date et le lieu de leur fabrication. Ce sont de précieux renseignements, nous permettant de suivre le développement de l’empire à l’époque omeyyade qui s’étendait de l’Espagne aux portes de l’Inde.

Les monnaies nous font aussi revivre l’évolution de la civilisation musulmane qui commence à se diversifier à partir des abbassides, pour foisonner à l’époque des Croisades.

Lire les articles de la section > Islam (3)

Médailles et jetons

En marge des moyens de paiement proprement dit, deux domaines se rattachent à la numismatique : les médailles et les jetons. Les médailles apparaissent en Italie, à la Renaissance, et se développent dans toute l’Europe à partir du 16° siècle. Souvent de grand module, elles permettent de représenter des sujets plus complexes.

Elles servent surtout à célébrer des évènements importants et sont destinées à être gardées en souvenir. Les jetons peuvent aussi avoir une fonction de commémoration. Mais, leur origine est purement pratique : ils servaient à compter. Puis, au fil du temps, ils deviennent une sorte de gratification dont l’ultime aboutissement est illustré par les jetons de présence – en argent – du 19° siècle.

Lire les articles de la section > Médailles et jetons (5)

Royales

Avec la Renaissance, la tradition du portrait revient au goût du jour. Les monnaies nous livrent de magnifiques effigies, réalisées par des graveurs de talent. Grâce aux métaux précieux venant d’Amérique du Sud, les espèces deviennent plus larges.

Dans le système français, à partir du 17° siècle, les pièces de référence sont l’écu d argent et le louis d’or. Celles restent cependant des monnaies de compte, dont la valeur fluctue en fonction des réalités économiques.

Lire les articles de la section > Royales (3)