La datation des monnaies Omeyyades et Abbassides

Depuis leur création sous le caliphe Abd-el-Malik, les monnaies arabes d’argent ou d’or portent la date de leur frappe. Mais, par ailleurs, ces monnaies ne citent pas le nom du caliphe régnant : le millésime est l’un des éléments clé pour l’identification. Seule petite difficulté : la date est indiquée en toutes lettres…

Ou la trouver et comment la reconnaître ?

1 – Savoir reconnaître où est la date

Prenons l’exemple d’un dirhem abbasside :

image extraite de "Monnaies de l'Islam et du Proche-Orient", collection Monnaie de Paris

image extraite de "Monnaies de l'Islam et du Proche-Orient", collection Monnaie de Paris

La légende qui nous intéresse est la légende circulaire autour de ce motif central (NB pour les dinars, la légende contenant la date est de l’autre côté).

Elle commence à l’endroit de la flèche du haut et se lit dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Il faut garder en mémoire que l’arabe se lit de droite à gauche !

Le mot important à repérer est celui signalé par la flèche du bas : « sanat » c’est à dire « année ». Ensuite vient le chiffre des unités, puis celui des dizaines et enfin des centaines. Chaque chiffre est séparé par le mot « wa » : « et ».

Ici nous avons, mot à mot : année 3 et 60 et 100, c’est à dire 163 AH ou 163 de l’Hégire.

2 – Identifier la date

Voici le tableau des différentes années, en caratères coufiques, avec un exemple repris sur des dirhems :

Notez que pour les chiffres de 11 à 19, il n’y a pas de « wa » séparatif.

Année
et
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10 photo à venir
1X photo à venir
20
30 photo à venir
40 photo à venir
50 photo à venir
60 photo à venir
70 photo à venir
80
90
100
200 photo à venir